De retour comme promis en ce premier jour de novembre afin de faire le point sur le mois dernier.

-Thibaut continue son stage au sein d' une entreprise paysagiste. Il a pu manipuler le tracteur-tondeuse, utiliser la tondeuse. Il en est très fier. Il a appris à tailler des rosiers aussi, à utiliser divers outils. Il a porté des brouettes de terre, gravillons...
Lorsque je vais le chercher à la fin de la journée, il s'endort sur le trajet du retour. Cette fatigue physique change de la fatigue qu'il pouvait avoir au collège. La fatigue physique remplace désormais la fatigue mentale de l'an dernier, celle de toujours appréhender toutes les interactions qui lui étaient si difficiles avec les autres collégiens en trop grand nombre. Je repense encore à cette discution sur la fameuse socialisation grâce à la scolarisation... J'avais en fin de classe de 5ème expliqué que je préferais pour Thibaut une socialisation de qualité ( avec des personnes de tout âge ayant des intérêts semblables à ceux de Thibaut) plutôt que tout miser sur la quantité. Désormais, Thibaut voit moins de monde mais au moins il s'entend avec tous. Il apprend auprès d'eux, échange aussi. Thibaut semble plus sûr de lui. La preuve est qu'il a souhaité poser sa candidature en tant que représentant des élèves au Foyer de la MFR à laquelle il appartient. Celle-ci n'a pas été retenue mais il n'est pas déçu et tentera à nouveau lors de la prochaine assemblée. Quelques difficultés et réajustements hebdomadaires sont nécessaires pour parfaire son autonomie future. Thibaut met, par exemple, le réveil tous les jours à la même heure du lundi au vendredi quelquesoit l'heure de départ. Un tableau récapitulatif des jours où il doit être mis plus tard ( les lundis de semaine de cours) sera fait ce mois-ci afin de ne pas se réveiller inutilement à 5h45 à la place de 7h. Des scénarios sur fiche bristol verront le jour ce mois-ci aussi. Il faut absolument que Thibaut anticipe un peu plus la préparation de son sac pour la MFR mais aussi pour son repas du lendemain midi quand il est en stage. 

Au niveau de ses interactions avec les autres élèves, il a réussi à leur parler seul de son handicap. Il en était très fier. "Mon autisme m'empêche parfois de parler correctement avec vous"a-t-il dit. Il a aussi été rassuré d'apprendre que les autres jeunes à la MFR le considéraient comme n'importe quel autre élève "avec quelquechose en plus" ...(selon les propos des autres). Son éducatrice du SESSAD a fait une intervention afin d'expliquer son handicap et ses difficultés. Le SESSAD avait fait cette proposition mais attendait le feu vert de la part de Thibaut pour intervenir. Thibaut ayant fait une première approche sur l'explication de son handicap, il était d'accord pour que cela soit repris par son éducatrice.

 

-Thomas poursuit ses apprentissages entre la maison et l'IME. Il est assez fatigué  des aller-retour les jours où il se rend sur la structure et arrive à la maison pour remonter de suite dans la voiture familiale pour aller chercher Thibaut sur son lieu de stage. Nous envisageons de faire venir quelqu'un à la maison pour ces jours là, afin de lui éviter une fatigue inutile. Une seule crise d"épilepsie pour ce mois d'octobre, donc j'en suis satisfaite. Cela nous change des 2,3 crises par semaine, il y a 2 ans maintenant. Thomas nous prépare une lonnnnngue liste pour Noël. Il note tout sur son agenda à la page du 25 décembre. Il est à la recherche d'une ancienne game-boy, des logiciels éducatifs lapin-malin que nous avions alors que les 3T étaient plus petits... Le nouveau loisir de Thomas est d'enregistrer les génériques des émissions, dessins animés et autres séries en tout genre et de retrouver chaque son sur son clavier électronique( Cadeau de Noel 2013). Je ne sais pas si Thomas a l'oreille parfaite mais il a toujours entendu les sons de toutes les musiques, ceux qui se situent en fond ( je ne connais les termes exacts et je m'en excuse). Il peut y passer un temps connnsidérable. Je cherche à développer une activité autour de la musique pour lui. Toutes les idées sont les bienvenues, n'hésitez pas!!!

Les séances d'ergothérapie ne sont toujours pas mises en place pour lui. Refus de financement pour cette prise en charge par la MDPH et toujours pas de décision prise par la structure... On attend. Peut être que le Père Noël nous apportera une bonne surprise...

 

-Théo a réalisé une première partie de son bilan orthoptique neuro-visuel. Il a déjà été constaté que Théo était hyper-métrope. Cela ne s'est pas vu au cours des consultations auparavant. Donc, nous avons RDV auprès de l'opthalmologiste le 10 novembre prochain. Suite à l'obtention des lunettes, nous reprendrons le bilan en orthoptie à Chenôve. Bien évidemment, Théo ne souhaite pas porter de lunettes. Mais, je pense que le moment venu, il sentira le bienfait de celles-ci et cela ira. Reprise des séances d'ergo pour lui dès que j'aurai trouver assez d'argent pour les financer. Elles ne peuvent pas être prise en compte car Théo présente une dysgraphie et non une dyspraxie, donc cela n'est pas reconnu chez nous, en tout cas pas pour un financement des séances d'ergothérapie. Il lui serai possible d'avoir un ordinateur pour les cours mais pas de prise en charge des séances pour savoir l'utiliser. Donc cela revient pour moi à la même chose que de donner un véhicule à une personne sans que celle-ci ait pris des leçons de conduite...Il pourrait bénéficier peut être d'un accompagnement pour la prise de ses cours, mais pour le  coup, je vous avouerai qu'étant donné ce que Thibaut a subi ( et nous aussi) nous sommes quelque peu frileux par ce type d'adaptation...Pour l'instant, aucune n'est faite pour lui. Nous reprennons tout (tant que possible) à la maison. Nous verrons bien suite à l'obtention des lunettes et des séances d'orthoptie dans notre département voisin.

Du côté familial, nous avons vécu ce mois d'octobre encore dans le tâtonnement d'une nouvelle routine familiale suite à tous ces changements de classe, d'établissement. Cela va tout de même. Je pense faire pour Thomas un calendrier afin qu'il sache quand son frère est en cours (et donc quand il faut nous rendre à la MFR) et quand il est en stage (et donc quand il faut nous rendre sur son lieu de stage). Cette anticipation sera profitable pour lui permettre de mieux gérer sa disponibilité et son capital énergétique.

Côté associatif, nous avons eu la grande émotion (surtout moi!!) de débuter nos séances Ciné Ma Différence le 12 octobre dernier à Chaumont. C'est une grande fierté pour nous et pour l'Association. Malgré le peu de soutien (uniquement celui du cinéma), nous avons enfin pu débuter ces séances après 2 années de galère pour trouver les financements. Et à ce jour, nous n'en avons toujours aucun. 

Voici une photo de l'équipe pratiquement au complet après la séance, lors du gouter offert

Première séance

Théo est le troisième en partant de la gauche au premier plan (mains sur les genoux). Je suis juste derrière lui (cheveux mi-longs, lunettes sur la tête), Thibaut et Thomas sont les 2 grands au milieu du groupe (Thibaut tient son frère par le cou et ne regarde pas l'objectif); vous ne verrez pas le papa, qui lui était derrière l'objectif.

 

Je vous remercie encore de tout coeur pour vos visites et vous dis : RDV le 1ier décembre!!!